20/01/2014 / Donatien Kangah

Cet article fait partie d’une série de billets qui interviennent dans le cadre de la participation de l’agence E-voir au Programme Innove 4 Africa. Aujourd’hui, nous vous pésentons I Test, un “mobile device” qui facilite le diagnostic à distance de certaines maladies chroniques.

Bourouis

Se faire diagnostiquer la cataracte, le cancer de la peau ou encore le paludisme (malaria), sans avoir à se rendre chez le spécialiste le plus proche, le tout en un temps record (15 secondes)…Abderrahim Bouraouis et ses amis d’ACYL IT l’ont rendu possible. Cette startup algérienne, spécialisée dans les technologies mobiles, vient d’inventer le I Test, un accessoire, qui associé au mobile, permet de diagnostiquer les maladies précitées à partir d’un simple scan de la rétine ou de la peau.

Low cost (500 $), intelligence artificielle, utilisation offline, green technologies,  accessibilité 24/7…Abderrahim ne tarit pas d’éloges pour cette invention qu’il juge d’une avancée considérable pour les pays émergents et africains. Déployée en Algérie, elle devrait, selon les explications de son inventeur, éviter aux populations de parcourir de longues distances pour de simples diagnostics. Une problématique non exclusive à l’Algérie vu que l’invention devrait, bientôt, être aussi commercialisée au Ghana, un pays de l’Afrique de l’Ouest qui en a manifesté l’intérêt.

Avec I Test, le patient peut déjà s’assurer de la maladie dont il souffre, avant la rencontre avec le spécialiste, qui pourra être consacré à la prescription médicale, donc au traitement. Un gain économique important et efficient, bénéfique à la fois aux patients et aux médecins. L’invention a été auréolée, à ce jour, de 7 prix internationaux, preuves de la reconnaissance du monde scientifique à la qualité du produit. Pour Abderrahim, l’innovation pour être productive, doit être orientée dans « le domaine que l’on maîtrise » le mieux.