#BEST13 : Retour des Abidjanais


Publié le 19/ 08/ 2013

Dimanche 18 août 2013. Il est 08 heures du matin. Le Responsable de la Logistique  du Bouaké E-School Time 2013 (BEST 13) mobilise les troupes. Pour un départ sur Abidjan prévu pour 09 heures. Des textos, des tweets et des coups de fil sont envoyés aux auditeurs du #BEST13 venus d’Abidjan, afin qu’ils rallient le Foyer Jeune Viateur (FJV), lieu de rassemblement pour le départ.

Les concernés s’activent pour quitter leur lieu d’hébergement donc. Un beau petit monde se forme déjà à 08h 30. Certains cherchent à se restaurer. Mais le véhicule est en route pour le foyer.

Nous sommes à 08h 40. A peine l’alerte donnée que le car pointe du nez. Les coups de fil, les envois de textos et de tweets s’intensifient, à nouveau. Ceux qui éprouvaient le besoin de se restaurer doivent y renoncer, pour prendre place dans le car.

julien & Delmo09h 08. Nous quittons le FJV. Nous faisons un détour à la gare de la Compagnie de transport pour faire le plein et disons définitivement au revoir à Bouaké à 09h 44 en quittant le corridor sud de la cité. A 10h 23, nous arrivons à Tiébissou. Mais nous marquons un arrêt ‘’forcé’’. Comme de nombreux autres passagers et véhicules avant nous. Un attroupement de la population de la localité et de passagers des autres véhicules s’observe. Mais «qu’y a-t-il devant ?», s’enquiert-on.

Quelques passagers descendent donc du car. Mais à peine leurs pieds à terre que le chauffeur sonne la reprise de la route. «Montez». Ce qu’exécutent bien les passagers, à 10h 39. Au niveau de la Gendarmerie de la ville, nous découvrons la cause de notre arrêt : un convoi militaire.

Nous continuons notre voyage. Sur le tronçon, des tisserands de pagne baoulé en nombre impressionnant. A 11h 05, nous passons le corridor Nord de Yamoussoukro, à Morofé. Quelques secondes suffisent pour atteindre la Garde Républicaine, la résidence Présidentielle. Les lacs qu’un des nôtres décrit ironiquement comme «là  où les crocodiles ingrats mangent les gens» n’échappent pas à notre vue.

Nous marquons une escale à la gare de la Compagnie à Yamoussoukro. C’est le moment idéal pour certains de descendre se dégourdir les jambes ou prendre quelques autres dispositions pratiques, quand d’autres satisfont leur besoin gastrique d’alimentation. A 11h 33, nous quittons la Capitale politique du pays.

12H 07. La ville-carrefour de Toumodi nous dit ‘’Akwaba’’ (bienvenue), nous accueille. Un vendeur de médicaments ‘’naturels’’ – comme on en voit souvent dans les véhicules de transport en commun – embarque. Ce dernier ne tarde pas à se signaler, avec un speech auquel se mêlaient prière, démonstration et compassion, et fait également d’interrogations, pour capter l’attention des passagers. Il fera le trajet avec nous jusqu’à N’Zianouan.

A 12h 56, nous atteignons l’autoroute du Nord. La dernière droite ligne pour Abidjan. A un peu plus de 100 kilomètres d’Abidjan, nous sommes pris par le radar. Un tour de main rapide du conducteur avec l’agent OSER (Office de la Sécurité Routière), et un arrangement se conclut pour nous permettre de poursuivre notre chemin.

13h 54. Les hommes du radar nous arrêtent à nouveau, non loin d’Elibou. Pour excès de vitesse. Mais le chauffeur conteste. «Je ne roulais qu’à 70 km/h», clame-t-il. Une altercation entre l’agent des forces de l’ordre et lui s’engage. Le conducteur descend même du car pour aller constater de lui-même les relevés. Finalement, nous pouvons reprendre la route. Sans plus de détails.

A 14h 43, nous franchissons le corridor de Gesco. Nous sommes à Abidjan. Les premiers à descendre foulent le sol abidjanais, à 14h 56. A Yopougon-Keneya. Les derniers du lot descendent, à 15h 27 à Cocody.

Crédit- photo : Delmo L'Intouchable

Media

1 Nous assurons tous vos reportages presse écrite, web et audiovisuel. Mais également nous rédigeons vos scripts et nous concevons vos Spots, vos émissions Radios

4

Web et design

2Parce qu'il faut vous faire (mieux) VOIR et vous faire connaître sur le web, confiez votre image à nos Voyeurs.

1

Event

3Qui a dit que la réussite d'un évènement passe par de gros frais investis. FAUX ! Elle dépend d'une équipe compétente, rigoureuse et efficace. On l'fait pour vous.

2

Formation et Conseil

4Offrez-vous une formation pratique individuelle ou en groupe dans les domaines des médias et des langues et recevez une attestation de formation.

3